40 fans | Vote

#214 : Les opposés s'attirent, 2e partie

Résumé :
Bridget aimerait faire un film sur son ami intelligent, Jeremy, mais elle découvre qu'il s'intéresse beaucoup à l'équipe adverse de réalisateurs en herbe.

Jim met accidentellement le feu au van de C.J., alors Cate l'oblige à partager sa chambre avec lui ce qui déplaît à C.J. et à Jim.

Popularité


2 - 1 vote

Titre VO
Opposites attract, part 2

Titre VF
Les opposés s'attirent, 2e partie

Première diffusion
17.02.2004

Plus de détails

Kate : alors là je suis vraiment impressionnée, le sous-sol est transformé, tu l’as très bien aménagé, tu ne vas pas être triste tout seul ?

Grand-père : je ne suis plus un gamin, je vais m’y faire, c’est surtout à Rory que ça va manquer que je dorme dans sa chambre, tu sais on avait nos petites conversations du soir.

Rory : tiens grand-père je t’ai descendu le reste de ton bazar. Je vais enfin dormir tranquille. On t’a jamais dit que tu ronflais comme un éléphant ?

Grand-père : il a des magasines Kate !

Rory : grand-père !

Bridget : maman, CJ est sous la douche depuis 45minutes, il va utiliser toute l’eau chaude.

Kerry : maintenant on en a deux qui croient que la salle de bain leur appartient.

Grand-père : zut, j’ai pas encore pris ma douche et je suis rien sans ma douche.

Rory : moi aussi, il me faut toujours une douche.

Kerry : oh oui, ça on le sait.

Bridget : maman, il faut que tu interviennes, Jérémy me donne des cours aujourd’hui, je dois me laver les cheveux, me maquiller et prendre l’air intelligent devant le miroir, c’est vrai être intelligent ça demande un boulot monstre.

Kerry : dis dont, on dirait que tu l’aimes bien !

Bridget : Jérémy ? T’es folle ! C’est mon ami, c’est mon prof, c’est…

Kerry : c’est ton petit copain et t’es folle amoureuse.

Rory : ouais t’es folle amoureuse !

Bridget : qui vous dit que je n’ai pas simplement soif de savoir ? Oui, je craque sur un intello.

Kate : je sens comme une odeur de fumée. Papa ?

Grand-père : me regarde pas, j’ai pas le droit de fumer à l’intérieur. Non, non je dois fumer dehors dans le froid glacial et mordant du Michigan !

Rory : ça sent pas la cigarette, c’est plutôt la camionnette de CJ, elle brûle !

Grand-père : des fois je vais fumer dans la camionnette de CJ.

Kate : oh appelez vite les pompiers ! Et avertissez CJ !

CJ : attention les yeux, d’ici quelques minutes mes cheveux seront soyeux et super facile à coiffer.

Kate : CJ, ta camionnette est en train de brûler.

CJ : mon bébé !

 

Jérémy : tu sais Bridget, c’est excellent !

Bridget : tais-toi s’il te plait !

Jérémy : non, ça vaut un A, je crois que t’as plus besoin de moi.

Kerry : non au contraire si tu savais !

Bridget : il faut que tu m’aides encore avec tes cours, la semaine prochaine j’ai un débat contre Lessy.

Jérémy : oh Lessy, c’est le chef du groupe de discussion, tu as du être méchante dans une vie antérieure.

CJ : oh ça oui, elle a été très méchante, très, très vilaine.

Jérémy : le SDF c’est qui ?

CJ : dit dont, SDF ça n’a jamais été une insulte

Bridget : t’as qu’à l’ignorer c’est notre fainéant de cousin, il vit sur le canapé.

Jérémy : oh, et voilà l’heure est passée, alors on se revoit bientôt.

CJ : oh, si j’avais eu un dollar à chaque fois que j’avais entendu ça.

Bridget : pour le débat tu me donneras un autre cours ? Pourquoi pas samedi soir ?

Jérémy : non je ne peux pas je vais à une fête.

Bridget : tu vas à une fête ? Avec des filles ?

Jérémy : non tu vois c’est une fête de ringards, on joue à pile ou face et la moitié d’entre nous vient habillés en fille. Oui évidemment qu’il y aura des filles !

Bridget : des filles canons ?

Jérémy : tu poses beaucoup trop de questions !

Bridget : salut

CJ : salut, oh le râteau que tu t’es pris j’adore ça ! Salut tante Kate, Rory, papy Roman.

Kate : dis moi, tu ne vas tout de même pas dormir sur le canapé toute la journée ?

CJ : peut être si je peux avoir le silence dans ce salon.

Rory : pitié, dis moi que tu portes quelque chose là-dessous.

Kate : écoute, il est hors de question que tu t’installes comme ça dans mon salon, en plus j’ai des amis qui doivent passer ce soir.

CJ : ou… des gens brouillant ? T’auras du me demander mon avis.

Grand-père : enfin regarde-le ! Il a envahi le salon jusque dans les moindres recoins !

Kate : oui et parce que la camionnette que tu as fais brûler c’était sa maison.

Grand-père : si tu m’avais laissé fumer à l’intérieur, ça ne serait pas arrivé.

Kate : ah oui, ça c’est de la logique ! On croirait entendre Bridget.

Grand-père : j’en ai rien à faire ! Kate, ici c’est chez toi, agis en chef appliques ta loi. Vas, aller !

Kate : j’y vais, CJ, je veux que tu t’installes dans la chambre de ton grand-père.

 

 

Bridget : Kerry, j’ai besoin de toi. Jérémy va à une fête de ringard, tu peux m’y inviter ?

Kerry : qu’est-ce que tu as dit ? Comment oses-tu ? Qu’est-ce qui te fais croire que…

Bridget : tu m’invites oui ou non ?

Kerry : oh ouais viens avec moi. Ce sont pas des ringards, ce sont de bons élèves.

Bridget : ok, j’en ai rien à faire en tout cas je ne veux pas être hors jeu. Est-ce qu’il y a quelque chose que je dois savoir ?

Kerry : ouais, l’histoire, la poésie, la philosophie, les additions. Et surtout si tu dois parler évite excessivement, trop et oh mon dieu.

Bridget : c’est excessivement facile, c’est trop fort, j’ai trop compris, oh je viens de dire trop, oh mon dieu !

 

 

CJ : grand-père ça ne te gènes pas, j’ai utilisé ta brosse à dents.

Grand-père : t’as utilisé quoi ?

CJ : bah oui la mienne était dans mon camion avec le reste de mes affaires.

Grand-père : il ne demandait qu’à brûler ton camion !

CJ : oui et tu t’y connais vu que tu étais déjà là quand je feu a été inventé !

Kate : hey ! Vous vous taisez un peu tous les deux ! Ne m’obligez pas à descendre !

CJ : d’accord. Pousse-toi papy allé.

Grand-père : pourquoi, qu’est-ce que tu crois ?

CJ : je crois que je vais me mettre au lit.

Grand-père : pas dans ce lit tu rêves.

CJ : sois tranquille grand-père je porte un caleçon cette fois-ci.

Grand-père : mais moi non.

CJ : je suis sur que tu bluff !

Grand-père : tu es certain de vouloir prendre ce risque ?

CJ : tu crois que tu vas m’effrayer avec ce genre de… oh !

Grand-père : aller vient te coucher je porte un pyjama espèce de mauviette !

CJ : ta braguette !

Grand-père : désolé. Mais tu n’as pas un sac de couchage pour dormir ?

CJ : ah oui, j’en avais un mais apparemment vu avec tes yeux d’ancêtre il devait ressembler à un grand cendrier.

Grand-père : épargne-moi les blagues sur mon âge, je suis vieux mais je saurais encore te frotter les oreilles, petit.

CJ : faudrait déjà que t’arrives à m’attraper t’es aussi rapide qu’un asticot.

Grand-père : attend un peu.

CJ : non pas avec ta canne c’est pas juste !

Grand-père : approche !

Kate : ça suffit ! Qu’est-ce qu’il y a. Vous avez vu l’heure ?

Grand-père : c’est pas moi, c’est lui !

CJ : c’est pas vrai, c’est lui.

Grand-père : Kate c’est sur, ça ne peut pas aller.

Kate : là je suis vraiment à court d’idée. Je suis une maman toute seule et je viens de comprendre que j’ai 5 enfants, les 3 gentils là haut sont endormis.

CJ : reste cool tout ça c’est que du court terme. Ma copine Sabrina vient de quitter l’armée.

Kate : Sabrina ? Tu ne l’avais jamais dit que tu avais une copine.

CJ : et si, elle vient me chercher et nous partons pour la Californie. Soleil, sieste et Margarita. Houhou !

Kate : alors tu as entendu ce qu’il vient de dire papa, il ne sera plus là très longtemps. Essayez de mettre vos différences de côté au moins pendant quelques jours.

CJ : ouais, ah moins que tu ais le projet de m’étouffer pendant mon sommeil.

Grand-père : oui j’hésite encore entre le sac plastique et l’oreiller.

 

 

Grand-père : elle est là oui, non !

Kate : à chaque fois que tu vois une voiture, tu ne vas pas dire que c’est la copine de CJ.

Grand-père : c’est forcément l’une d’elle qui l’emmènera loin en Californie.

Bridget : Kerry, elle me rend un peu nerveuse cette fête, est-ce que tout le monde sera super intelligent ?

Kerry : voyons voir, il y aura Lessy, Jérémy, moi j’ai invité Kyle aussi.

Bridget : ah ! Kyle, chouette !

Kate : tu sais Bridget, je suis impressionner de voir que tu vas à une fête de grosse… à une fête de bons élèves. Ca montre en fait que tu as beaucoup évolué, et tu sais j’ai connu ton père à soirée de ring… à une soirée de bons étudiants.

Bridget : sérieux ?

Kate : oui, tu sais je fréquentais souvent des musiciens, des rebelles, des marginaux, mais un soir ma voisine de chambre m’a emmené à une fête organisé par toute une bande d’intellos, de ring…

Kerry : ringard, maman dit le, ringard !

Kate : laisse tomber, bonne soirée à plus tard.

CJ : c’est toi ? T’es là, t’as trouvé ? C’est elle, elle est là, elle a trouvé. D’accord mon petit singe d’amour j’arrive !

Rory : ouah ou, la fille elle arrache.

Kate : oh, regardez, ils s’embrassent. J’ai jamais vu CJ aussi heureux c’est bien.

Rory : attendez, elle vient de le faire tomber au sol.

Kate : avec facilité.

Grand-père : non, non, non aller, un bisou et faite la paix. Emmène-le en Californie !

Rory : elle retourne vers sa voiture, lui accroché à ses chevilles, elle le traine derrière elle carrément !

Kate : avec facilité.

Rory : adieu, petit singe d’amour !

 

 

Kerry : tu vois Bridget, il n’y a aucune différence, on ne fait pas que résoudre des équations à discuter de politique mondiale, on est comme tout le monde et je peux te dire que la fête on connait !

Lessy : Descartes, René Descartes ! Non, John Stuart.

Bridget : Kerry j’ai l’impression de faire tâche, je connais carrément personne ici.

Kyle : moi j’en connais, j’ai fait le coup d’enfermer dans les vestiaires tous les gars qui sont ici.

Bridget : ouah ! Jérémy ! C’est dingue on est à la même fête, à la même heure si c’est pas une pure coïncidence !

Jérémy : oui, c’est pas vraiment ton milieu, non ?

Bridget : ah comme quoi on peut se faire de fausses idées et rien n’est inaltérable.

Jérémy : c’est tout à faire juste. Ca va tu t’amuses bien ?

Bridget : oh mon dieu oui, c’est trop c’est excessivement inaltérable.

 

 

Grand-père : il y a une chose que je ne supporte pas, voir un homme pleurer. Si tu veux continuer vas ailleurs.

CJ : console mon gros chagrin s’il te plait grand-père.

Grand-père : Kate.

Kate : oui ?

Grand-père : vient consoler le gros chagrin du petit.

Kate : CJ, raconte-moi ce qui s’est passé.

CJ : je ne veux pas que Rory me voit dans cet état.

Rory : non moi ça va.

CJ : bah apparemment son thérapeute, avec lequel elle doit certainement coucher, lui a dit qu’elle devait me voir en tête à tête pour me quitter et aller de l’avant, je suis content qu’elle soit guérie cette pauvre fille.

Rory : et au fait pourquoi elle t’a jeté ?

Kate : Rory dehors ! Aller, vite. Je suis désolée CJ, mais puisqu’il en est question

CJ : Sabrina trouve que je que je suis sans but, ouais bah voyons. Que j’ai pas d’avenir, pas de racine, mais qu’est-ce qu’elle en sait ? Et elle dit que blablabla, ah oui qu’elle s’est marié.

Kate : tu veux rire ?

CJ : enfin le truc c’est qu’elle s’est marié à cause de ce que je viens de te dire.

Kate : tu sais peut-être que tu devrais considérer comme possible le fait que sa critique soit justifiée.

Grand-père : ouais, tu n’as aucun but ! Tu vis dans un sous-sol avec ton grand-père. C’est tout de même pas ça qui va te donner un avenir.

CJ : regarde-toi avant de critiquer Mathusalem.

Kate : en fait c’est peut-être pas une si mauvaise chose. Peut-être que c’est une chance de tout recommencer à zéro. Oui, ton oncle Paul a toujours cru que tu avais un vrai potentiel

CJ : sérieux ?

Kate : oui ! CJ, tu es un adulte, il faudrait maintenant que tu songes de façon sérieuse à devenir indépendant, trouve toi un métier, une carrière, vas à l’université. Tu sais le monde est grand et plein de surprise, il faut que tu déploies tes ailes et que tu t’envoiles très loin.

Grand-père : très, très, loin.

 

 

Jérémy : est-ce que je peux te demander un truc ?

Bridget : oh, pourrais tu me poser une petite question, si tu peux me demander un truc en revanche j’en sais rien.

Jérémy : non ça craint, ça fait rien.

Bridget : oh c’est pas grave aller, tu sais ce qu’on dit toujours, qui ne risque rien, j’ai oublié la fin, je t’écoute.

Jérémy : d’accord, alors voilà, disons qu’un garçon et il voudrait inviter une jolie fille à sortir avec lui. Mais il a le trac de le faire car elle pourrait bien lui dire non.

Bridget : et bien, je crois que ce garçon devrait tenter sa chance et inviter cette très, très jolie fille parce qu’à mon avis sa réponse sera surement un oui franc et net.

Jérémy : tu crois ?

Bridget : oui ais confiance en moi.

Jérémy : entendu, je vais le faire. Hey Lessy, ça te dirait qu’on sorte ensemble ?

Bridget : tu fais quoi là ?

Lessy : oui, attends, tu aimes les poneys ?

Jérémy : euh…

Lessy : et ne dis pas oui seulement pour avoir ça.

Jérémy : entendu.

 

Kate : je suis très contente chérie de te voir porter un tel intérêt à tes cours. De quoi il s’agit ?

Bridget : excellente question, oui de quoi il s’agit tu vas vite comprendre. Il s’agit de moi qui séduis Jérémy et humilie Lessy au point qu’elle soit grillée et obligée d’aller vivre dans le grand nord en compagnie des ours jusqu’au jour où elle se met à faire du poney sur un de ces ours et là l’ours en colère se retourne et la dévore, comme il l’a mangé il commence à lui ressembler et tous les autres ours lui disent ah t’as la tête de Lessy !

Kate : en fait je voulais savoir de quoi ton débat allait traiter.

Bridget : oh, l’honnêteté est la meilleur politique.

Kate : tient, tu était passé où ?

Grand-père : je courrais.

Kate : tu es d’excellente humeur.

Grand-père : j’ai très mal dormi cette nuit. CJ n’a pas arrêté de me réveiller à chaque fois que je ronflais en me disant grand-père tu ronfles encore et quand je ronflais pas il me réveillait en disant désolé j’ai cru que tu venais de claquer.

Kate : écoute, je suis consciente que CJ a tendance à nous compliquer la vie.

Grand-père : je suis bien d’accord et tant que tu lui diras rien il ne s’en ira pas, bientôt il te marchera dessus.

Kate : mais non tu exagères, je suis certaine qu’il se ressaisira si seulement on montre qu’on croit un peu en lui. Aller, fait un effort, il est de la famille.

Grand-père : peut-être pas, faut voir. On devrait faire une analyse d’ADN. Ne me regarde pas comme ça, tu es infirmière non ? Laisse donc une chance à la science.

Kate : tu vas trop loin là.

CJ : salut tout le monde. J’ai une excellente nouvelle.

Rory : tu revois ta copine ?

CJ : non.

Kerry : l’armée est prête à te reprendre ?

CJ : non.

Rory : ta camionnette est réparée ?

CJ : stop, je connais la nouvelle alors je vais vous l’annoncer d’accord ? J’ai suivi le conseil de tante Kate, je me suis présentée et j’ai été accepté dans une université. Et oui, une institution d’enseignement supérieur.

Kerry : attend, tu veux dire que t’es à la fac ou dans une institution ? Parce que ça fait une énorme différence.

CJ : tient le nain de jardin jette un œil là-dessus. Voici les unités de valeur, drôle d’expression hein, des UV … des unités… de valeur.

Kate : ah bah dit dont c’est génial ! Tu t’en vas pour suivre des cours à l’université, alors là félicitation, on est carrément fiers et c’est où c’est très loin ?

CJ : c’est au centre universitaire de premier cycle de George Rodney.

Kate : un centre universitaire ?

CJ : oui j’ai pris introduction à l’astrophysique et artisanat du cuir.

Grand-père : George Rodney, pourquoi ce nom me semble familier ?

CJ : c’est à côté de la station d’essence où tu vas en boitant t’acheter des cigarettes qui te servent à mettre le feu.

Grand-père : ouais…

Kate : c’est au bout de la rue. Tu vas aller à la fac sans quitter le quartier.

CJ : ouais, c’est cool non ?

Kate : pour toi oui ! C’est ça ta conception de l’indépendance ? Tu vas vivre chez moi et aller à la fac à côté jusqu’à ce que tu décroches ton diplôme ? Mais voyons un cycle de deux ans, il va te falloir quoi en gros ? 6 ans pour l’accomplir ?

CJ : oui au bas mot.

Kate : tu sais jusque là je t’avais défendu. Aujourd’hui j’ai l’impression surtout que tu nous marches dessus et si tu crois que tu peux vivre ici des années à nos frais, tu te trompes ou alors tu as vraiment perdu la tête !

CJ : est-ce que j’ai oublié de dire que je vivrais dans un foyer d’étudiants ?

Kate : oui ! Tu as oublié oui. Et, et c’est franchement génial, CJ, papa, tu as entendu ? C’est chouette non ?

Grand-père : ouais !

 

 

Bridget : donc en conclusion, c’est la société entière qui repose sur la confiance et par conséquent l’honnêteté est toujours la meilleure politique, pas le mensonge. Merci à vous.

La prof : très bien Bridget. Maintenant nous allons écouter Lessy.

Lessy : je vous donne un dernier exemple. Durant la seconde guerre mondiale beaucoup de gens ont menti à la gestapo quand on leur a demandé s’ils cachaient ou non des juifs. Ceux qui ont menti ont sauvé de pauvres innocents. Quel meilleur exemple pour appuyer mon point de vu ? Donc l’honnêteté n’est pas toujours, elle n’est pas toujours de façon définitive absolue la meilleur politique. Merci.

La prof : merci beaucoup Lessy. C’est à toi Bridget quelle est ton antithèse ?

Bridget : allons y ouais allons y. Lessy qui est là a marqué quelques jolis points, mon adversaire estimé. Mais enfin toutefois, c’est euh, ouais, ouais, ouais cette, cette chose que j’ai dit sur la société c’est juste. Et, oui c’est tellement juste l’honnêteté c’est la, c’est la, l’honnêteté… l’autre jour j’avais du rouge à lèvre sur les dents et c’est Thalia qui me l’a dit, en fait elle ne m’a pas vraiment sauvé la vie, mais si j’étais sortie dans cet état je serais morte de honte, vous voyez ce que je veux dire. Merci…

La prof : Lessy, tu veux répondre ?

Lessy : pas la peine.

La prof : aller au revoir, demain on reprendra à partir de là.

Jérémy : et, joli travail.

Bridget : ah ouais ? Je me suis totalement ridiculisé.

Jérémy : non tu as tors, c’est pas comme si tu avais eu du rouge à lèvre sur les dents.

Bridget : c’est pas drôle d’accord ? Je me sens humiliée, alors laisse moi seule va féliciter ta chérie !

Jérémy : et pourquoi t’es en colère contre moi.

Bridget : je ne suis pas en colère contre toi.

Jérémy : c’est de la joie alors ?

Bridget : ouais, tu sais, tu sais en fait je crois qu’elles te sont trop montées à la tête tes super notes et je suis là, je viens à vos fêtes entre bons élèves j’essaie de me faire remarquer par toi, c’est comme si je l’avais inscrit sur le front mais, t’es le plus idiot des mecs intelligents que j’ai pu voir de toute ma vie, en conclusion je te fais ni chaud ni froid. Tant pis j’en ai rien à faire !

Jérémy : oh attend, attend qu’est-ce que tu as dis ? Bridget je t’aime bien au contraire. En fait je t’aime beaucoup, tu veux que je te dise, tu es belle comme tout, tu es gentille et brillante. Je pensais qu’au grand maximum on pourrait être amis, mais, mais j’aurais jamais imaginé que Bridget Hennessy aime quelqu’un de… oui je suis dans mon monde et toi t’es dans le tien. Attend là ca ne serait pas un pari que tu serais en train de réaliser ? Tu veux m’épouser ? Je quitterais l’école et je bosserais.

Bridget : alors attend, le truc à la fête la question que t’as posé sur la fille que tu voulais inviter, la fille c’était moi ? Mais t’as rien dis parce que tu croyais que j’étais très, très loin de toi et inaccessible et cetera, tu ne voulais pas vraiment sortir avec Lessy en fin de compte ?

Jérémy : si je suis sorti avec elle.

Bridget : quoi ?

Jérémy : oui mais on a très vite rompu.

Bridget : ah d’accord.

Jérémy : enfin elle m’a laissé tombé, oui moi j’aime les poneys comme tout le monde, mais en gros elle c’est une cinglé !

Bridget : attend, essayons d’être clair, je te sers à te consoler de la manique des poneys ?

Jérémy : non, essayons de voir ça sous un autre angle.

 

 

Kate : cette maison est vraiment très tranquille sans CJ.

Grand-père : c’est ça la paix.

CJ : salut à tous qu’est-ce qui a à manger ?

Grand-père : qu’est-ce que tu viens faire ?

CJ : ah je rentre et je suis de bonne humeur, au cours sur le cuir j’ai eu un A pour ma ceinture.

Kate : dis moi tu n’étais pas censé habiter dans un foyer d’étudiant ?

CJ : si mais la cantine c’est au dessus de mes moyens. J’économise pour m’offrir une nouvelle camionnette très cool avec des flammes dessinées dessus.

Kate : donc tu vas débarquer ici tous les soirs pour le dîner.

CJ : je peux rien te promettre, peut-être pas tous les soirs quand même parce que j’ai aussi ma vie moi. Hey, carotella arrête de baver dans mon assiette.

 

Kikavu ?

Au total, 14 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
13.03.2019 vers 19h

diana62800 
03.04.2018 vers 19h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

Saralyn 
06.02.2017 vers 13h

stanary 
26.12.2016 vers 01h

miss1110 
11.11.2016 vers 23h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

CastleBeck 
Sosoasd 
Activité récente

Suite de mots
Hier à 13:00

Actualités
Nouveau design

Nouveau design
Le quartier Touche pas à mes filles s'offre un nouveau design. Création de Spyfafa. N'hésitez pas à...

Kaley Cuoco en tournage de la série The Flight Attendant

Kaley Cuoco en tournage de la série The Flight Attendant
Kaley Cuoco est actuellement en tournage de la série The Flight Attendant créée par Steve Yockey....

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Kaley Cuoco dans la presse

Kaley Cuoco dans la presse
Kaley Cuoco s'est rendue sur le plateau de l'émission Access Live. Elle y parle de la fin de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

Kika49, 09.05.2021 à 19:07

Le calendrier du mois de Mai est arrivé sur The Resident.

cinto, 10.05.2021 à 18:34

Nouveau sondage chez Ma Sorcière Bien Aimée; en Mai, fais ce qui te plaît ...En avant les délires...

sanct08, 11.05.2021 à 11:01

Hello, sondage spécial "Fête des mères" sur The X-Files ! Venez nombreux

emeline53, 11.05.2021 à 19:42

Nouveau sondage sur The Fosters ! Tout le monde peut voter venez nombreux

pretty31, Avant-hier à 13:47

Venez départager les titres restants pour notre animation The New Song sur Zoey's EP ! Déjà les quarts de finale ! : )

Viens chatter !